Événement de campagne des JLRN

Communiqué de presse

Les JLRN se sont réunis ce samedi 21 mai afin que les candidats et les jeunes membres puissent partager leur point de vue sur la législature à venir.

Si le comité n’est pas parvenu à rassembler tous les candidats ce week-end, c’est qu’ils sont nombreux. En effet, pas moins de 65 jeunes se présentent sur les listes à l’occasion des élections communales, et cela sans tenir compte des communes qui sont encore en processus de fusion.

Les JLRN souhaitaient marquer l’ampleur de l’engagement d’une nouvelle génération de politiciens par un événement qui devait rassembler une partie des candidats et des membres investis dans le parti. Cette réunion a été l’occasion pour tous ces jeunes, défendant les valeurs libérales-radicales, de partager leur position sur certains projets et de renforcer les liens entre les communes.

Accueillis généreusement par Thierry Grosjean, au Château d’Auvernier, les JLRN n’ont pas manqué d’apprendre de l’expérience de l’ancien conseiller d’Etat libéral-radical. Il a reçu avec gentillesse et amitié les participants, n’hésitant pas à partager avec eux les connaissances qu’il a acquises au fil des années en s’investissant pour le bien commun.

Cinq membres des différentes régions du canton avaient été contactés afin de livrer leur vision de la politique dans leur commune.
La jeunesse du Val-de-Travers est, selon Quentin Di Meo, investie et prête à défendre les valeurs et les intérêts de la population. Huit jeunes figurent sur la liste. Les critiques, les controverses, parfois même les insultes, ne suffiront pas à les dissuader de faire de leurs communes un endroit où il fait bon vivre.

La responsabilité des jeunes est engagée a rappelé Mathias Bauer de Milvignes. Si les jeunes sont élus, ils ne devront pas se contenter de remplir des quotas mais réellement apporter des réponses en travaillant assidument à des projets concrets.
Au Locle, Pierre Surdez estime que la jeunesse est là, prête à donner un nouveau souffle à cette ville. Elle souhaite s’investir pour redynamiser son centre-ville et que des améliorations soient réalisées notamment en trouvant des solutions pour attirer plus d’étudiants.

Raphaël Geiser du Val-de-Ruz est d’avis qu’il convient de rappeler que les engagements pris par le PLR ont été tenus, notamment dans le domaine des finances où le frein aux dépenses a été parfaitement mené. Le parti veut poursuivre dans cette gestion rigoureuse afin de conserver un indice fiscal attrayant.

Pas moins de 41 candidats ont trouvé leur place sur la liste du PLR relève Sonia Barbosa de La Chaux-de-Fonds. Le parti ne souhaite pas vendre des projets utopistes mais travailler de la manière la plus constructive possible, en tenant compte du fait que la ville doit faire face à un trou financier considérable, obligeant les élus à garder un certain réalisme quant aux projets potentiellement réalisables.

Pour ma part, j’exprime toute ma reconnaissance aux jeunes candidats, d’abord pour leur engagement, leur dynamisme et pour les nouvelles options qu’ils proposent. C’est ici le lieu de rappeler qu’un travail important nous attend au cours de cette législature, auquel nous ferons face avec énergie et enthousiasme. La jeunesse doit mener une politique constructive, modérée et réfléchie, axée sur des enjeux fondamentaux, consciente de l’urgence de l’essentiel et de l’inutilité des débats stériles et futiles.

Pour les JLRN

Jules Aubert – Président

079 943 59 32